Règles du Mah-jong version Hong Kong : quelles différences ?

Le Mahjong est un jeu d’origine chinoise et composée de 136 pièces. Bien que ce jeu soit, en règle générale, similaire dans son ensemble à toutes les versions connues, certaines variantes apportent cependant des différences en fonction du lieu où elles sont jouées. Ainsi, le Mahjong qui se joue à Hong Kong est un peu différent du Mahjong classique auquel nous avons l’habitude.

Mahjong hong kong

La distribution des tuiles

A l’inverse du jeu classique, le Mahjong de Hong Kong demande à ce que l’on distribue 36 tuiles à chaque joueur qui doit les placer face vers le bas. Il faut alors pousser les tuiles vers le haut afin de former un carré qui doit rester creux en son centre.

Le lancement de dés

Autre différence avec les règles du Mahjong classique, il faut lancer deux dés pour débuter la partie et savoir quel joueur commence. L’Est doit lancer les dés en premier et doit compter le total dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Le brisement du mur

Dans ce type de variante, le premier joueur doit essayer de venir briser le carré formé au départ. Il doit commencer par la droite et doit pousser les tuiles vers la gauche pour briser le mur. Le point de rupture est plus communément appelé le Mur de la Mort.

Les tuiles de saisons et de fleurs

Le Mahjong Hong kong n’est pas obligatoirement joué avec des tuiles de saisons et de fleurs, à l’inverse du classique qui en contient toujours. Mais il est cependant possible de les retrouver.

Une variante dans le Mahjong Hong Kong

Il existe également une variante du Mahjong Hong Kong qui s’appelle le Hong Kong Tirando naipes. Localement, on y joue pour de l’argent, et même parfois en ligne avec un code promo. Cette variante possède également des différences avec la version classique. Celle-ci possède un jeu déjà établi sur la table et le distributeur de tuiles commence le premier. Dès qu’une tuile est écartée par un joueur, un autre seulement si son jeu peut être réalisé avec. Or, il doit alors montrer son jeu à tous les autres, ce qui peut le désavantager au final. Il est donc possible, à partir de là, de créer différents jeux :

  • Le Chow : Qui rassemble trois tuiles de même couleur. L’un des joueurs doit prononcer ce mot dès qu’il reçoit la tuile qui a été écartée.
  • Le Pung : Reprend le même principe que le Chow à la différence que les tuiles doivent être identitques
  • Le Kong : Se joue avec quatre tuiles identiques. Dès lors que la combinaison est réalisée, le jouer doit exposer son jeu aux autres. Celui-ci ne peut être ni cassé, ni séparé.

Cette variante est très appréciée en Chine car elle permet de mettre en place différentes stratégies de jeu. Notamment dans la ville de Hong Kong, comme il porte son nom.

Leave a Comment