Où jouer au MahJong en Chine ?

mahjong en chine

Jeu de société très populaire en Asie orientale et plus particulièrement en Chine, le MahJong se joue généralement à 4 joueurs et demande de faire preuve d’adresse, de stratégie et de psychologie. Parallèlement aux jeux d’argent, la compétition s’est développée progressivement au Moyen-Orient puis en Europe. Mais où peut-on jouer au MahJong en Chine ?

Une histoire de coup de cœur

C’est un fait généralement établi : les chinois sont friands de MahJong, un jeu que l’on retrouve sous diverses formes à travers toutes les régions du pays, et à divers degrés de compétition. Ainsi, les chinois aiment parier entre amis, en famille et participer à des compétitions au niveau national. Certaines villes et province de Chine se sont ainsi fait une spécialité d’accueillir des amateurs et professionnels, comme c’est le cas avec la ville de Chengdu dans la province du Sichuan.

Mais ce sont surtout dans les « maisons de thé« , et plus précisément à leur étage, que le jeu est pratiqué. Même si les jeux d’argent sont globalement illégaux en Chine à l’exception de Macau et si le web est contrôlé (les opérateurs d’ampleur mondiale comme PokerStars ou Bet365 ne sont pas accessibles), il reste officieusement possible de jouer de l’argent, et ce sans pour autant pénétrer un cercle mafieux : en fait, la tradition et le plaisir du jeu sont plus forts que la loi…

L’attachement pour le jeu de Majhong en Chine est tel qu’il a été officiellement intronisé « jeu national ». Ainsi, c’est en 1998 que le gouvernement décide de créer la Fédération Chinoise de Mahjong (qui a une antenne française), sport national comprenant des règles officielles. Bien que les origines du jeu restent relativement floues, on estime généralement qu’il tire son existence de provinces telles que celles de Kiangsu, Anhwei ou Chekiang, à proximité de la ville de Shanghai.

Majhong en Chine : les lieux les plus emblématiques

Parmi les villes et provinces accueillant le jeu de MahJong en compétition officielles ou non-officielles, il est permis de citer la ville de Dujiangyan (Chengdu), dans la province du Sichuan. Cette localité abrite certainement l’une des communautés les plus actives du pays. Ainsi, le 19 septembre 2013, quelque chose d’exceptionnel est arrivé dans la région, puisque près de 2380 personnes se sont attablées en amateur pour jouer toutes en même temps, dans l’espoir de figurer au Guiness Book. Le record a été à l’époque officiellement entériné sur place.

Outre les lieux de réunion « fixes », le moindre lieu de rencontre ou à forte fréquentation peut devenir un prétexte à jouer au MahJong : il n’est donc pas rare de voir des passants se réunir subitement en amateurs autour d’une table, notamment du côté de Pekin où les « laowai » (l’équivalent d’un « étranger » ou d’un « touriste ») sont acceptés avec joie. D’une manière générale, les touristes visitant Pekin et sa région seront agréablement surpris de voir la diversité des lieux accueillant des parties informelles : pour ceux qui ont l’occasion par exemple de visiter le Temple du Ciel ou encore le Palais d’été, il n’est pas rare d’y trouver des partenaires de jeu. Pour les plus pressés, désireux de s’imprégner de l’ambiance locale, il peut être conseillé également de se rendre dans un quartier d’habitation, ou dans un parc moins touristique. On trouve généralement très vite quelqu’un pour jouer !

Mahjong

De l’Empire jusqu’à la Province

L’histoire d’amour qui lie la Chine au jeu de dominos et ses variantes remonte à l’Antiquité, et fut dans un premier temps l’apanage de la cour impériale. Après la chute de l’Empire au début du XXe siècle, le jeu de MahJong se répandit rapidement à travers les provinces du pays, ce qui explique aujourd’hui son extrême dispersion et sa grande popularité. Bien qu’on ne trouve pas ce genre de jeux au Casino, on peut toujours espérer retrouver une partie le soir, dans les rues et petites ruelles de la ville…

Leave a Comment